Le second trésor architectural de Croix


La Villa Neutra 
Un second trésor architectural à Croix

Conçue en 1968 par l'architecte américain Richard Neutra (1892-1970), c'est sa seule réalisation en France et de plus sa dernière création. Elle est connue aussi sous l'appellation Maison Delcourt du nom de son commanditaire, propriétaire des 3 Suisses. 


Clichés de Jacques Desbarbieux © Amis de la Villa Cavrois

La villa de 450 mètres carrés est située dans un parc arboré de 700 mètres carrés, à proximité du Parc Barbieux. Cette demeure est proche de la Villa Cavrois, un autre chef-d’œuvre architectural du celui-ci à Robert Mallet-Stevens.


La longue bâtisse est vitrée de part en part, couverte d'une terrasse sur laquelle un miroir d’eau rectangulaire reflète les baies d'un étage partiel

Le bâtiment sur deux étages est blotti dans une clairière, au pied d’un arbre énorme, un noyer du Caucase. L’architecte, comme a son habitude, a réussi à imbriquer architecture et nature dans l’esprit du style prairie développé par l’architecte américain Frank Lloyd Wright. En effet, les arbres et les taillis se reflètent dans un bassin rectangulaire. Eau, feuillages et lumière sont démultipliés par de savants jeux de vitres et de miroirs. La nature entre dans la maison, de manière d’abord étourdissante, mais très vite elle impose sa luxuriance et son apaisante harmonie. 



Elle regorge aussi d’astuces techniques : les débords du premier étage, caractéristiques de Richard Neutra, maintiennent le soleil à l’écart de la terrasse en été, ce qui apporte de la fraîcheur à la maison, et de la chaleur en hiver. Des miroirs dans la salle à manger offrent la vue sur le jardin à tous les invités et des reflets surprises au bas de l’escalier. Elle possède six chambres, deux salles de bain et deux salles de douche, quatre toilettes, une cuisine, un séjour de 130 mètres carrés et trois garages.






Un article paru à l'occasion de l'Exposition " La Maison Delcourt, chef d’œuvre caché de Richard Neutra "

Qui s'est déroulée du 18 octobre au 21 décembre 2018 au WAAO, le centre d’architecture et d’urbanisme de Lille, Place François Mitterrand, allée de Liège, 59777 Euralille
waao.fr



Croix, petite commune bourgeoise de la banlieue lilloise recèle de trésors. Après la réouverture au public de la Villa Cavrois en 2015, œuvre de Robert Mallet-Stevens enfin réhabilitée, c'est la maison Delcourt, construite par Richard Neutra au cœur de la ville, que les amateurs d'architecture moderne sont invités à redécouvrir au WAAO, le centre d’architecture et d’urbanisme de Lille. L'exposition, en forme de visite guidée, est déroulée au fil des clichés de Julien Lanoo. Elle vient accompagner l'engagement du WAAO et de Docomomo pour soutenir la possible acquisition de l'habitation par une collectivité ou un groupement privé, afin de la restaurer et de la rendre accessible au plus grand nombre.



Unique construction de Richard Neutra en France, et dernier projet de l’architecte décédé en 1970, la maison Delcourt est un chef-d’œuvre méconnu. Construite en plein centre-ville de Croix (Nord) en 1968 pour l’industriel Marcel Delcourt, elle se déploie en cœur d’îlot, dans un vaste jardin boisé. Une situation privilégiée qui a permis à l’architecte, proche de Frank Lloyd Wright et de Rudolf Schindler, de bâtir une véritable «maison dans la prairie» pour le couple et ses sept enfants, où architecture et nature s’imbriquent sur 600 m2. 



La maison Delcourt n’a rien à envier aux réalisations californiennes de Neutra: structure poteaux-poutres filiforme, plan ouvert, horizontalité marquée par le prolongement des sols et des plafonds au-delà des façades vitrées, rideaux et cloisons mobiles, murs polychromes, tous les éléments du vocabulaire moderne de l’architecte sont ici appliqués. Sans décontextualiser l’œuvre pour autant: les briques de la cheminée proviennent d’une commune voisine, Hem; les sols sont en grès d’Artois. Par ailleurs, une partie du mobilier intégré a été dessinée par Richard Neutra et son associé Bruno Honegger (escalier, meuble de la family room, canapé, bibliothèque, etc). Autant de qualités qui ont conduit à l’inscription du bâtiment et de sa parcelle aux Monuments historiques en juillet 2000.


Œuvre totale

La maison, qui n’a connu que deux propriétaires depuis son inauguration en 1968, est aujourd’hui en vente. Pour ne pas abandonner ce trésor caché, le WAAO, le centre d’architecture et d’urbanisme de Lille, Docomomo France, l’école d’architecture et de paysage de Lille et le photographe Julien Lanoo proposent une exposition consacrée au bâtiment, visible jusqu'au 21 décembre 2018. Photos d’époque signées Cardot et Joly ou contemporaines de Julien Lanoo, plans, documents techniques et courriers entre l’architecte, l’entreprise de construction Rabot-Dutilleul et ses commanditaires, permettent de se plonger dans cette œuvre totale, restée quasi intacte depuis 1970.



De maison à lieu de création

WAAO et Docomomo travaillent également sur la possible acquisition de la maison Delcourt par une collectivité ou un groupement privé, afin de la restaurer et de la rendre accessible au plus grand nombre, accompagnés en cela par le Neutra Institute for Survival Through Design, représenté par le fils de l’architecte, Dion Neutra. Les deux associations proposent de transformer cette maison familiale en un lieu hybride de recherche, de résidence pour créateurs, de formation (en organisant un chantier-école pour sa réhabilitation) et de visite. Un programme culturel riche en quête de soutiens, pour valoriser le patrimoine architectural régional autant que les grandes figures industrielles qui furent aussi des maîtres d’ouvrage éclairés, comme Paul Cavrois et Marcel Delcourt.


Elévation en 3D de Vincent Sajous ©


Modélisation