Le bureau de Paul Cavrois


Le bureau de Paul Cavrois avait été transformé par Pierre Barbe après la deuxième guerre mondiale. Notamment le meuble étagère, situé sur le mur est, avait été raccourci à la demande de l'industriel. Un cliché de Vera Cardot et Pierre Joly, pris en 1986, nous le montre dans son état modifié. 



Lors d'une vente chez Sotheby's, à Paris, le 6 juin 2012, ce meuble avait été mis aux enchères avec une estimation située entre 30 000 et 50 000 €. Il avait déjà été présenté lors de la vente Camard et associés, à l'hôtel d'Evreux à Paris le 17 juin 2003 (lot 134). 

Il est noté dans le catalogue de vente de Sotheby's : " A la demande de Paul Cavrois ce meuble a été remanié par Pierre Barbe vers 1948, ses dimensions originales réduites avec ajouts des montants latéraux. "

La description est la suivante : " Bibliothèque en placage de sycomore, la partie supérieure en léger retrait composée de trois caissons agrémenté chacun de trois étagères, ouvrant ^par quatreportes coulissantes en partie basse, sur un rail en métal chromé ; les poignées enchâssées en métal chromé ; l'intérieur aménagé d'étagères et tiroirs coulissants en chêne. "
Dimensions : Hauteur 219 cm Largeur 247 cm Profondeur 47,5 cm. 



Une ouverture à la gauche de ce meuble avait été effectuée pour permettre la communication avec la chambre contigüe. La restitution, à l'identique de 1932, l'avait obstrué. La photographie ci-dessous, extraite de la série réalisée par Vera Cardot et Pierre Joly en 1986, nous dévoile cette porte visible en reflet dans le miroir. On remarque qu'entre cette porte et la bibliothèque une série de cadres avec des photos étaient présentes, car effectivement le meuble le permettait.  


Ci-dessous des clichés pris en 2015 avec le bureau de Paul Cavrois restitué, mais sans son mobilier.




Les deux photographies ci-dessous, d'Albin Salaün, en 1932, nous montre ce meuble étagère dans son état initial, voulu par Robert Mallet-Stevens. On remarque également les deux chaises qui viennent d'être acquises, le mercredi 16 décembre 2015, par le Centre des Monuments Nationaux, lors de la vente chez Sotheby's à New-York.




Ci-dessus les deux chaises du bureau de Paul Cavrois qui vont regagner la Villa Cavrois en 2016. En excellent état, elle ne devrait pas devoir passer par l'atelier de restauration comme nous l'a confirmé l'administrateur Paul-Hervé Parsy qui était présent à New-York pour cette vente.

Le mobilier du bureau de Paul Cavrois avait déjà été mis aux enchères dans d'autres ventes comme celle chez Sotheby's à Monaco, le dimanche 5 avril 1987. Notamment les deux fauteuils, dans le lot 292, avec la description : " Paire de chaises de Bureau en bois et cuir de Robert Mallet-Stevens, 1931-32, siège et dossier droits rembourrés de cuir brun, pieds et traverses latérales à section carrée, 84 cm haut. " A l'époque ces deux sièges étaient estimés entre 30 000 à 45 000 francs.





Le reste de la vente comportait déjà la bibliothèque en sycomore retaillée, mais aussi le bureau dans le même bois, ainsi que la chaise de bureau pivotante et deux fauteuils club.


D'autres clichés retrouvés au Canada, auprès du Centre Canadien d'Architecture de Montréal, datés de 1934, d'un photographe inconnu, nous montre cette pièce avec les éléments caractéristiques : la bibliothèque originelle, le fauteuil pivotant, le bureau et les fauteuils dont les 2 qui viennent d'être rachetés par Le Centre des Monuments Historiques chez Sotheby's à New-York, en décembre 2015.




On remarque que le bureau originel (photos ci-dessus) était différent de celui proposé à la vente en 1987, puisqu'il comportait un double plateau. La double photo ci-dessous, en noir et blanc et en couleur, de Vera Cardot et Pierre Joly en 1986, montre une autre disposition, avec une table à double plateau déposée en angle droit. On remarque les deux fauteuils qui viennent d'être racheté aux Etats-Unis, la bibliothèque modifiée, la porte de communication, un accoudoir d'un gros fauteuil. Le bureau n'a plus ses poignées.





© Amis de la Villa Cavrois